Quelle est la théorie de Ptolémée ?

Ptolémée système géocentrique

La vie de Claude Ptolémée n’est guère connue. Il naquit en Egypte, probablement vers l’an 100, et vécut la plus grande partie de sa vie à Alexandrie, ville alors célèbre pour ses écoles et les études qu’on y pouvait faire.

A peine arrivé à l’âge de raison, Claude prend connaissance des oeuvres d’Hipparque de Nicée, célèbre mathématicien et astronome grec qui vivait deux cents ans plus tôt. Hipparque, doué d’une intelligence exceptionnelle, était considéré comme le plus grand astronome de l’Antiquité. L’étude de ses oeuvres pousse Ptolémée à se consacrer aux sciences, ce qu’il fait de toute la puissance de son esprit.

PTOLÉMÉE ET L’ASTROLOGIE

Ptolémée, homme vraisemblablement méthodique et précis, se propose de perfectionner les théories d’Hipparque et d’étudier d’une façon complète et organique l’astronomie. Il entreprend des lors un travail acharné et rédige une oeuvre grandiose : les treize volumes de la Syntaxe, (ou construction) mathématique qui pour l’Antiquité, atteint sans aucun doute le degrés le plus élevé des connaissances d’astronomie mathématique.

Les Arabes, grands admirateurs de son oeuvre, la traduisirent sous le titre d’Almageste.

Ptolémée y exposait son fameux système géocentrique, selon lequel la Terre est immobile dans le ciel, tandis qu’autour d’elle tournent les planètes et le Soleil.

Théorie de ptolémée

Ces derniers suivent d’autres parcours, parmi lesquels les épicycles petits cercles secondaires. Cette image de l’univers demeure d’ailleurs fondamentale jusqu’au jour ou, quatorze siècles plus tard, Copernic démontre qu’elle est fausse.

Toutefois, de nombreux calculs en étaient assez exacts et ingénieux pour servir de base aux recherches astronomiques des siècles suivants.

LA RÉFRACTION

Sur la table, une coupe vide. Autour de la table des hommes à l’air grave suivent les gestes d’un personnage à longue barbe, l’air intelligent et un peu malicieux. Ce dernier met une pièce de monnaie dans la coupe, fait approcher l’un des observateurs et lui dit de se baisser jusqu’à ce qu’il ne voie plus la pièce

Vois-tu la pièce? Lui demande-t-il; Non; Le premier verse alors de l’eau dans la coupe.

Tout à coup le second, toujours incline s’écrie :

Hé ! je la vois maintenant! Je vois la pièce!

Tous les spectateurs regardent abasourdis l’homme à la barbe. On entend murmurer que c’est de la magie Cet homme est protégé des dieux !

Point du tout ce n’est autre qu’un savant à l’esprit très rigoureux un excellent physicien qui a découvert la réfraction de la lumière et sait même l’expliquer. Cela se passait il y a environ 1800 ans et le magicien était Claude Ptolémée.

MATHÉMATIOUES ET PHYSIQUE

Si nous considérons les titres d’autres ouvrages de Ptolémée tels que : Analemme sur le cadran solaire, calendrier météorologique, Planisphère, étude de la projection de la sphère sur un plan, hypothèses des planètes, tubes astronomiques. Optique (vision, réflexion, miroirs plans et concaves, lois de la réfraction).

Nous sommes surpris de penser que leur auteur n’avait ni instruments appropriés ni laboratoire de recherches, ni aucune des connaissances dont nous disposons aujourd’hui; cependant il parvenait à des conclusions d’une grande rigueur scientifique. Il traitait des problèmes de mathématiques supérieures tels que la trigonométrie plane et sphérique; il introduisait dans la mesure des angles la notion de degrés, minutes et secondes, expliquait la hauteur des sons, et tentait encore de nombreuses autres recherches Claude Ptolémée, astronome, géographe, physicien et mathématicien, mourut probablement en 178.

Sources

Quiz Antiquité

Niveau Intermédiaire

Archimède

Homme de science et défenseur de Syracus.