Histoire du Portugal

Portugal

L’histoire du Portugal commence avec le nom de Lusitains ou Lusitaniens, guerriers toujours prêts à se battre farouchement contre les étrangers qui menaçaient leur indépendance.

Sommaire

Longtemps ils durent se défendre des Romains qui voulaient les soumettre. L’histoire de la Lusitanie va, pendant plus de douze siècles, se confondre avec celle de l’Espagne, en un ensemble que l’on appelle la péninsule ibérique.

Colonisée par les Phéniciens puis, devenue ensuite une riche province de Carthage, la Péninsule allait éveiller la convoitise des Romains.

Les Celtibères, un autre peuple installé dans la Péninsule, participèrent à la lutte contre Rome. Celle-ci fut tenue en échec pendant quelque douze ans (149 – 137 av. J.-C.) par un chef très valeureux, Viriathe. Elle subit des pertes graves et ne trouva qu’une seule façon de se débarrasser de Viriathe : le tuer par trahison. En 133 av. J.-C., après soixante-dix ans de guerre, Scipion Emilien enleva Numance, et toute la péninsule ibérique tomba sous la domination de Rome, qui allait durer jusqu’à la chute de l’Empire romain d’Occident ( 476 apr. J.-C.).

LES INVASIONS BARBARES

Les invasions barbares atteignent la péninsule ibérique vers 411 apr. J.-C.; Ce sont surtout les Alains et Suèves, puis les Wisigoths qui, menés par Ataulphe, s’installent en Espagne, où ils établissent un royaume, avec Tolède pour capitale. Pendant leur domination, qui dure trois siècles, aucune distinction politique ne sépare la Lusitanie de l’Espagne. Après avoir vaincu les Suèves (585), Les Wisigoths règnent sur la Péninsule tout entière.

Mais ils ne peuvent imposer leur civilisation, trop grossière pour être substituée à celle des Romains. Au contraire, les Arabes, qui envahissent le pays en 711 sous la conduite énergique de leur chef berbère Tarik, laissent, dans le midi surtout, des signes évidents de leur influence.

LE ROYAUME DU PORTUGAL

Les monts Cantabriques se dressent, fort heureusement comme une barrière, et arrêtent l’avance des Arabes. La région des Asturies, située en deçà de ces monts, sauvegarde ainsi son indépendance. C’est elle qui prend la tête d’une longue lutte entreprise contre l’envahisseur.

Le roi des Asturies, Alphonse le Grand, ayant réussi à arracher plusieurs territoires aux Arabes, réunit à son État la Galice et le Léon. Son second fils, Ordono II, s’installe à Léon et prend le titre de roi de Léon en 914. Ce royaume deviendra, par mariage, royaume de Castille et de Léon en 1033.

Alphonse VI de Castille concède à son gendre, Henri de Bourgogne, le territoire compris entre le fleuve Minho et le Douro; il y attache le titre de comte de Portucale (Portugal). Ce nom vient de Portus Cale, petit bourg situé sur l’emplacement actuel de Porto.

Le fils d’Henri de Bourgogne, Alfonso Henriques, étend son autorité jusqu’au Tage et, en 1139, il est proclamé roi du Portugal par ses soldats, sous le nom d’Alphonse.

Quatre ans plus tard, il enlève encore aux Arabes la région d’Alentejo («au-delà du Tage») et plus tard, en 1249, Alphonse III ajoute l’Algarve à son royaume. Dès lors le Portugal comprend sept régions : Minho, Douro, Tras os montes, Beira, Estramadure, Alentejo et Algarve.

Le fils d’Henri de Bourgogne, Alfonso Henriques, étend son autorité jusqu’au Tage et, en 1139, il est proclamé roi du Portugal par ses soldats, sous le nom d’Alphonse Ier.

L’EMPIRE COLONIAL PORTUGAIS ET LES «SEIGNEURS DE LA MER DES INDES »

La géographie du pays force tout naturellement les Portugais à chercher fortune sur la mer.

Le roi Denis le Libéral (1279-1325) est le premier à doter le Portugal d’une importante flotte marchande, mais les vrais fondateurs de la puissance maritime et commerciale du pays sont le prince Henri le Navigateur et le roi Jean II. Ils Organisent de grandes expéditions maritimes et favorisent la conquête de terres nouvelles.

En moins d’un siècle et demi, de 1415 à 1560, le Portugal se constitue un immense empire colonial.

Les Açores, Madère, les îles du Cap-Vert, la côte de Guinée, le Congo, le cap de Bonne-Espérance (en Afrique); le Brésil (en Amérique); Ormuz, Goa, Ceylan, la presqu’île de Malacca (en Asie); tels sont les principaux territoires où ces audacieux navigateurs abordent et dont le Portugal, peu à peu, se rend maître. Ces conquêtes importantes lui assurent les plus grands centres de trafic commercial avec l’Orient. Désormais ses rois peuvent se considérer à juste titre comme les « seigneurs de la mer des Indes ». Mais la possession de ce vaste empire colonial l’oblige à installer des colons, à recruter un personnel administratif, à sauvegarder sa suprématie navale et militaire, ce qui mobilise toutes ces forces au détriment de l’agriculture et des finances publiques. Alors s’amorce son déclin.

LA DOMINATION ESPAGNOLE

Mais, en 1578, le roi Sébastien est tué et défait par les Maures à Alcazar-Quivir. L’Espagne envoie alors le duc d’Albe à la conquête du pays. A la tête de 20 000 hommes, il bat les Portugais et fait son entrée à Lisbonne. L’année suivante, le roi d’Espagne, Philippe II, est proclamé roi du Portugal.

Un grand du royaume, Don Antonio, veut rendre à son pays l’indépendance. Il équipe une flotte, la confie à l’Italien Philippe Strozzi, et tente un débarquement au Portugal; mais Philippe II le devance: au large des Açores, la flotte espagnole attaque celle des Portugais et s’en rend victorieuse.

Philippe Strozzi, gravement blessé pendant le combat, est jeté à la mer sur ordre du marquis de Santa Cruz, commandant de la flotte ennemie. La domination espagnole durera soixante ans. En 1640 les Portugais recouvreront leur indépendance.

INDEPENDANCE DU PORTUGAL

Après le départ des Espagnols, les Portugais font tout pour rendre à leur patrie le bien-être dont elle jouissait avant la domination étrangère. Pendant environ 200 ans, ils peuvent ainsi bénéficier d’une vie tranquille, lorsque soudain un nouveau danger les menace.

Comment un petit pays comme le Portugal pourrait-il faire face à l’avance de la puissante armée de Napoléon? En novembre 1807 tout semble perdu : l’armée française a envahi le Portugal, elle avance vers la capitale. La famille royale doit quitter le pays, et se réfugie au Brésil; beaucoup de Portugais poursuivent la lutte et, avec l’aide de l’armée anglaise, ils repoussent les envahisseurs.

En 1821, Jean VI revient du Brésil qui, l’année suivante, proclame son indépendance.

LA REPUBLIQUE PORTUGAISE

Vers la fin du xix° siècle, une idée fait son chemin : pourquoi ne pas instaurer un régime républicain au Portugal? Certains rois ayant gouverné sans tenir compte des droits du peuple, celui-ci désire maintenant un changement.

Le 5 octobre 1910, les républicains se soulèvent contre la monarchie. Point de sang répandu : l’armée et la marine se rangent aux côtés des républicains; il ne reste à la famille royale d’autre solution que de s’exiler à nouveau.

La République portugaise est née. Une nouvelle Constitution est établie : un président de la République, un Sénat et une Chambre des députés sont élus. En 1933, le chef du gouvernement, Antonio de Oliveira Salazar, qui resta au pouvoir jusqu’en 1970, promulgue une Constitution légèrement modifiée : à côté de la Chambre des députés, une Chambre corporative représente les diverses activités économiques du pays.

Actuellement, le Portugal ne possède plus qu’une petite partie de son immense empire colonial du XVIe siècle.

FAQ

Quel pays a envahi le Portugal ?

L’Espagne a envahit le Portugal en 1578 puis la France avec Napoléon en 1807

Quel est l’ancien nom du Portugal ?

L’ancien nom du Portugal est la Lusitanie


Derniers articles

Summary
Review Date
Reviewed Item
Histoire du Portugal
Author Rating
51star1star1star1star1star
Software Name
Article
Software Name
Blog
Software Category
Histoire