Les uniformes de l’armée française de 1830 à 1870

expédition d'Afrique 1830

Remontez le temps à travers cette série d’aquarelle sur les uniformes de l’armée française de 1830 à 1870. De la deuxième république au Second Empire et sa chute.

On peut voir que l’uniforme n’a pas tellement évolué et que le pantalon garance est bien présent dans l’uniforme de l’armée française. Ce même pantalon qui sera changé par l’uniforme bleu horizon.

Héritage des guerres Napoléoniennes, les concepts de camouflages ne sont pas encore appliqués aussi bien que les prémices de la guerre moderne qui vont faire perdre la guerre de 1870.

1830 – Officier d’infanterie

1830 uniformologie Officier infanterie

Les officiers de l’armée d’Afrique pour l’expédition de 1830 on porté cet uniforme. C’est le début de la conquête de ce qui s’appellera plus tard l’Algérie.

1835 – Fusilier d’infanterie

1835 uniformologie Fusilier d'infanterie

1835 – Grenadier

1835 Uniformologie grenadier

1840 – Infanterie française

1840 Infanterie française

1840 – Capitaine d’infanterie

1840 uniformologie capitaine d'infanterie

1840 – Infanterie d’Afrique

1840 uniformologie infanterie d'afrique

1845 – Infanterie en grande tenue

1845 Infanterie grande tenue

1853 – Infanterie du Second Empire

1853 uniformologie infanterie second empire

En 1853, se déclenche la guerre de Crimée. Le Second Empire participe aux cotés des anglais et des Ottomans au conflit contre la Russie. Les uniformes de l’armée française est alors un pantalon en drap garance. Le soldat porte le bonnet de police à visière (ou kepi, avec turban en drap garance  et calot bleu de roi sur lequel est inscrit le numéro du régiment en garance) ou le schako, orné d’une plaque figurant un aigle (couronné à partir de janvier 1855) et le numéro du régiment sous ses serres. (source : military-photos)

1855 – Infanterie de l’armée française

1855 infanterie armée française

1865 – Infanterie du second Empire

1865 - Infanterie française

En 1859, la campagne d’Italie commence contre les Autrichiens. L’uniforme de l’armée française se modifie encore. Le pantalon « à la chasseurs » en drap garance est à 12 plis. Il est assorti de jambières le fermant à mi-mollets.

1870 – Franc Tireur de la Presse

1870 Franc tireur de la Presse

Corps organisé dans les premiers jours de septembre et autorisé officiellement le 9. Son commandant, le romancier Gustave AYMARD, qui semble avoir été le promoteur de cette formation, déclarait, le 26 septembre, avoir réuni 600 hommes et dépensé 35 000 francs de ses propres deniers pour leur équipement.

Le 18, une compagnie de francs-tireurs de la Presse fit une reconnaissance vers Charenton, Maisons-Alfort, sous les ordres du capitaine BACHELERY. Le bataillon fut ensuite envoyé à Aubervilliers. (source : defense.gouv)

1870 – Franc Tireur

1870 Franc tireur

1870 – Général

1870 Général

1870 – Officier d’infanterie

1870 officier d'infanterie

1870 – Infanterie du Second Empire

1870 second empire infanterie

Ces aquarelles ont été réalisé par André Marcy, aquarelliste durant la période de 1920-1950.

Cette série d’aquarelles sont toutes signées par l’artiste. C’est une représentation des moments forts de l’uniformologie de l’armée française de la période 1830 à 1870.

Bataille du Texel

Les corsaires sauve la France

Le Brésil

Les grandes étapes du Brésil