<style>.lazy{display:none}</style>Louis Pasteur : la Microbiologie et la Vaccination au XIXe siècle

Louis Pasteur : la Microbiologie et la Vaccination au XIXe siècle

Louis Pasteur, pionnier du vaccin

Découvrez l’histoire fascinante de Louis Pasteur, le pionnier de la microbiologie et de la vaccination, dont les découvertes ont révolutionné la médecine. Plongez dans la vie et les réalisations de cet éminent scientifique du XIXe siècle.

Sommaire

« Vous le vouliez, vous pourriez sûrement porter remède à la terrible maladie que l’on nomme diphtérie. Nos enfants, à qui nous apprenons votre nom comme celui d’un grand bienfaiteur, vous seraient redevables de leur vie!» Cet appel d’une mère fut adressé dans les dix dernières années du XIXe siècle au savant Louis Pasteur.

Ces quelques lignes suffisent à exprimer l’espérance et la reconnaissance que le grand savant avait su inspirer par ses géniales découvertes qui ont accompli une véritable révolution dans l’art de guérir. Tous les peuples du monde en sont tributaires, car elles ont permis de combattre maladies et fléaux qui décimaient les populations, et d’effectuer des opérations qui, auparavant, étaient presque toujours des arrêts de mort.

Elles étaient en effet pratiquées dans des conditions d’hygiène particulièrement rudimentaires, puisqu’on ignorait le rôle des microbes et, en conséquence, la nécessité de l’asepsie. »

Louis Pasteur : Le Pionnier de la Microbiologie

Louis Pasteur naît en décembre 1822 à Dole (Jura). Son père, un modeste tanneur, le destine au même métier que le sien. Mais, apprenant du directeur de l’école élémentaire que son jeune fils réussit très bien dans les études, il change d’avis et décide de lui faire suivre des études supérieures. L’enfant se révèle studieux, plein de volonté et montre un intérêt tout particulier pour la chimie. Une fois terminées ses classes au lycée, il est admis à l’École Normale supérieure, une des grandes écoles les plus célèbres de France. A vingt ans, il est licencié ès sciences.

Louis pasteur dans son cabinet découvre le vaccin de la rage
Louis Pasteur vue par une IA

Quelques années plus tard, il se présente au célèbre savant Jean-Baptiste Biot avec une étude sur les propriétés de certains acides. C’est le premier succès de sa vie : Biot apprécie beaucoup les recherches du jeune Pasteur et, pour lui prouver son admiration, il le nomme suppléant à la chaire de chimie de l’université de Strasbourg. Il a la conviction que Pasteur doit faire de grandes choses. Le vieux savant ne se trompe pas.

Quelques années plus tard, Pasteur se présente à l’Académie des sciences de Paris pour y faire une expérience brillante : il parvient à démontrer que les microbes sont engendrés par d’autres microbes de même espèce. Les savants du monde entier sont bouleversés : ils croyaient jusqu’alors que les microbes provenaient de poussières atmosphériques! Cependant, Pasteur a mis au point d’autres études importantes : il trouve le moyen de détruire, après les avoir identifiés, les micro-organismes qui tuent les vers à soie. »

« Puis, ayant constaté que le vin et la bière sont altérés par la présence de microorganismes, il découvre un système pour les libérer des germes : la « pasteurisation » (du nom de son inventeur) était née. Il suffisait de porter le vin ou la bière à la température voulue pour que meurent les micro-organismes. Toutes ses études lui valent l’admiration unanime des savants français, qui le nomment membre de l’Académie des sciences en 1862. Le nouvel académicien n’a que 40 ans. »

Louis Pasteur : Le Héros de la Lutte contre les Microbes

Recherches et expériences conduisent Pasteur à la découverte d’un monde redoutable: celui des microbes, les plus terribles ennemis de l’homme. Il engage alors contre ces êtres invisibles une lutte sans merci. Dans ce dessein, il fonde à Paris un grand laboratoire scientifique (1868) pour pouvoir élargir notablement son programme de recherches.

Il obtient sa première grande victoire en 1881, en isolant le microbe du charbon (maladie mortelle des ovins) et en trouvant un vaccin pour le combattre. Cette nouvelle conquête scientifique soulève en France un immense enthousiasme. Malgré son mauvais état de santé (à 46 ans la paralysie l’atteint déjà), il ne cesse de travailler.

Un nouveau problème l’assaille depuis quelque temps : il veut combattre la rage. À cette époque, toute personne mordue par un chien enragé est condamnée à une mort certaine. Pasteur, cette fois encore, va découvrir le microbe de la terrible maladie, puis la façon de l’anéantir. Plusieurs savants ont déjà essayé, mais sans succès. Il ne perd pas courage, se met immédiatement à l’ouvrage.

Enfin, après de longues et minutieuses recherches, il découvre que le siège du microbe se localise dans le cerveau et la moelle épinière du chien atteint de rage. Il lui reste encore à trouver le vaccin capable d’immuniser l’être humain contre la maladie. »

Pasteur Triomphe : La Conquête de la Rage

Nouvelles études, nouvelles expériences; enfin… le succès! Des chiens auxquels a été injectée une solution diluée (très atténuée) de moelle de chien enragé ne ressentent pas les effets de la rage quand Pasteur leur en inocule les germes! Pourtant un grave problème demeure : est-il possible d’immuniser l’homme lui-même par cette méthode?

L’occasion de le résoudre ne se fait pas attendre : le 6 juillet 1885, un petit paysan, mordu deux jours plus tôt par un chien enragé, est conduit au laboratoire de Pasteur. Voyant que le pauvre enfant n’a guère de chance de survivre, le savant décide d’essayer sa méthode. Nul ne saurait décrire son anxiété en ces instants. L’expérience réussirait-elle?

Or elle réussit pleinement : quatre mois plus tard, on peut considérer le petit paysan comme complètement guéri. Grâce au génie de Pasteur, l’un des plus grands fléaux de l’humanité est désormais vaincu. »

Louis Pasteur : Héritage et Fondation de l’Institut Pasteur

Après une victoire aussi éclatante, Pasteur est honoré dans le monde entier. Son succès ne diminue en rien sa modestie qui, jointe à sa droiture, à sa bonté, à son désintéressement, en fait l’une des plus hautes figures morales du XIXe siècle. L’Académie des sciences lance une souscription pour que se réalise le rêve du grand chercheur : fonder à Paris un institut de recherches scientifiques pour l’étude des maladies infectieuses.

Le savant a enfin la joie d’assister à l’inauguration du magnifique édifice (14 novembre 1888), appelé en son honneur Institut Pasteur. Bien que sa santé vacille, il ne cesse de lutter, avec ses meilleurs collaborateurs, contre les microbes.

Dans les dernières années de sa vie, il suit avec enthousiasme les expériences que son disciple préféré, Emile Roux, mène pour combattre une autre maladie implacable : la diphtérie. Puis, sentant que son esprit n’est plus en mesure de s’attacher aux recherches auxquelles il a consacré toute sa vie, Pasteur se retire à Marnes-la-Coquette (près de Garches), et s’éteint peu après (28 septembre 1895). Il repose maintenant dans la magnifique crypte de l’Institut Pasteur.

Dans cet Institut, on se livre à deux sortes d’activités : la recherche (et l’enseignement) et la fabrication de sérums et de vaccins. Les travaux des spécialistes en chimie biologique et l’enseignement qu’ils dispensent ont atteint un si haut niveau qu’ils attirent en permanence des stagiaires français et étrangers.

Mais l’Institut joue un rôle peut-être plus important encore sur le plan médico-social en fabriquant tous les sérums et vaccins reconnus aujourd’hui comme efficaces pour prévenir ou combattre les maladies dues aux microbes. Ces préparations sont ensuite expédiées dans le monde entier. L’Institut Pasteur possède en outre des filiales en Afrique et en Asie.

Approfondissez votre connaissance avec notre sélection

FAQ

Qui était Louis Pasteur et quelles sont ses contributions majeures à la science ?

Louis Pasteur était un scientifique français du XIXe siècle célèbre pour ses contributions majeures à la microbiologie et à la médecine. Il est notamment connu pour avoir développé le processus de pasteurisation, découvert le rôle des microbes dans la fermentation, et créé des vaccins contre des maladies telles que la rage et la diphtérie.

Comment Louis Pasteur a-t-il révolutionné le domaine de la vaccination ?

Louis Pasteur a révolutionné la vaccination en développant des méthodes pour affaiblir ou tuer les micro-organismes responsables de maladies tout en préservant leur capacité à stimuler une réponse immunitaire. Cela a conduit à la création de vaccins efficaces pour prévenir certaines maladies graves, marquant ainsi le début de la vaccination moderne.

Quel est l’héritage durable de Louis Pasteur dans le domaine de la médecine et de la recherche scientifique ?

L’héritage durable de Louis Pasteur réside dans sa contribution à l’avancement de la microbiologie, de la vaccination et de la médecine préventive. Ses découvertes ont jeté les bases de la lutte contre les maladies infectieuses et ont ouvert la voie à de nombreuses avancées médicales ultérieures. Son nom est synonyme d’innovation scientifique et de dévouement à la santé publique.

Savants, philosophes et explorateurs

Galien : L’Ange de la Médecine Antique

Découvrez l'histoire de Galien, le médecin romain qui a révolutionné la médecine. Plongez dans ses découvertes anatomiques et son approche…

Lire l'article

Henri Fermi : Un pionnier de la physique nucléaire

Découvrez la vie et les réalisations d'Henri Fermi, un éminent physicien du XXe siècle. Explorez ses contributions à la physique…

Lire l'article

Alexander von Humboldt : Explorateur de la géographie physique

Découvrez la vie et les réalisations d'Alexander von Humboldt, célèbre explorateur et scientifique de la géographie physique. Explorez ses voyages,…

Lire l'article

Robert Peary, la découverte du pôle Nord

Nous sommes en septembre 1909. Un message d'un seul mot, "sun" (soleil), parvient au Peary Arctic Club. C'est le signal…

Lire l'article