Qui était le cardinal Mazarin?

Cardinal de Mazarin

Au milieu du XVIIe siècle, luttes et intrigues se succèdent en France. Après de sérieuses difficultés, Mazarin réussit finalement à rétablir l’ordre.

Comment Mazarin devient cardinal?

Giulio Mazarin est né à Pescina (Abruzzes) en 1602, d’une famille assez modeste; son père est employé dans l’administration des fiefs de la famille Colonna (une grande famille italienne). Le jeune Giulio commence son instruction à Rome, chez les jésuites, se lie d’amitié avec un des fils Colonna, et part avec lui pour l’université d’Alcala en Espagne où il reste trois ans.

Cependant, rentré à Rome, il se remet au travail et, en 1628, devient docteur en droit.
Grâce à la protection des Colonna, il accède rapidement à des fonctions de caractère
diplomatique dans lesquelles son habileté le fait remarquer. En 1630, devenu agent
diplomatique du Saint-Siège, il se rend en mission à Lyon et y rencontre « le Grand
Cardinal ». Mazarin est fasciné, tant par l’intelligence et les dons politiques de
Richelieu, que par la France, pays riche, bien administré, qui semble devoir dominer le monde civilisé de l’époque.

En 1632, Mazarin devient Monsignore, est tonsuré, porte le costume ecclésiastique, sans pour cela être ordonné prêtre. A cette époque, la dignité suffisait en effet pour faire partie de la diplomatie pontificale. Le titre de cardinal, qui lui est décerné grâce à Louis XIII en 1641, est également un titre purement honorifique. Nonce à Paris pendant deux ans, il fait plus ample connaissance avec Richelieu et, en 1639, sur les instances de Louis XIII, accepte la nationalité française. Il devient alors collaborateur de Richelieu, puis, à la mort du cardinal (1642), il est nommé premier ministre.

L’année suivante Louis XIII meurt, et le futur Louis XIV est alors âgé de quelques années (5ans), lui succède sous la régence de sa mère Anne d’Autriche.

Le cardinal au service de Louis XIV

La régence et l’exil

A son arrivée au pouvoir, Mazarin est mal accueilli par la noblesse, qui craint en
lui un autre Richelieu. Contraint de créer des impôts nouveaux pour continuer la
guerre que même la France contre les Habsbourg, il se rend vite impopulaire.

Les « grands » espèrent retrouver leur indépendance perdue sous Richelieu, et aspirent à jouer
un rôle politique. C’est le Parlement de Paris qui prend l’initiative de la révolte en essayant, par la
« Déclaration des 27 articles », de limiter le pouvoir royal (comme l’a fait le parlement de
Londres), en s’octroyant désormais le droit de contrôle sur les décisions du roi. Après son échec
pour briser l’opposition par la force, Mazarin conseille à la reine Anne d’Autriche qui a toute confiance en lui de se retirer à Saint-Germain attendre avec le jeune Louis XIV pour y attendre l’arrivée des troupes, c’est-à-dire celles du prince de Condé, qui se trouvent disponibles depuis la
paix de Westphalie.

Condé met le siège devant Paris, dont le Parlement organise la défense en s’appuyant sur le peuple, tandis que les bourgeois exaspérés par les impôts nouveaux, se moquent du cardinal.

Un fort vent de fronde s’est levée ce matin; Je crois bien qu’il gronde contre le Mazarin !

Bourgeois de Paris

Ou l’injurie en le traitant de « Seigneur faquin » et de « gredin de Sicile »

La Fronde

On a donné le nom de « Fronde » à cette guerre civile, par comparaison avec le jeu des
enfants qui se lancent des pierres avec des frondes. Finalement, lors de la paix de Rueil,
les parlementaires et les Parisiens se soumettent; mais aussitôt éclate la « Fronde des princes » dirigée par Condé, remarquable homme de guerre mais médiocre politique, qui aspire à jouer le rôle principal auprès du roi. A cette nouvelle Fronde participe encore l’ambitieux Paul de Gondi, archevêque de Paris et cardinal de Retz, qui rêve de remplacer Mazarin.

Devant tant d’adversaires, Mazarin a la sagesse de se retirer et se réfugie sur les terres de l’archevêque de Colognes. Peu à peu Condé se rend odieux par son orgueil, et un parti de nobles fidèles se constitue autour de Louis XIV, avec, à sa tête, Turenne. Indignés par la trahison de Condé, qui sollicite l’aide des Espagnols, les Parisiens se rallient à Anne d’Autriche, et l’ordre revient.

En 1653, Mazarin peut revenir à Paris, et il y est même bien accueilli! La Fronde n’a été qu’un jeu stérile, mais elle a provoqué ruine et misère en France; la royauté en sort renforcée, car la population, lasse des désordres, aspire à la paix et au calme.

Enrichissement de Mazarin et Colbert à la succession

A partir de 1653, Mazarin est tout puissant; Anne d’Autriche s’incline devant sa volonté, le
jeune roi a confiance en lui et lui abandonne le pouvoir; les nobles et les parlementaires
rivalisent de docilité: aussi le ministre peut-il se consacrer à la restauration du pouvoir monarchique.
Il ne s’oublie d’ailleurs pas lui-même, acquiert une immense fortune, marie ses nièces
aux plus grands héritiers du royaume, enrichit son palais (actuelle Bibliothèque mazarine) d’innombrables œuvres d’art.

Mazarin meurt le 9 mars 1661, recommandant au jeune roi un habile intendant des finances : Colbert.

La politique extérieure de Mazarin, continuité de celle de Richelieu

Dans ce domaine, Mazarin termine habilement la politique entreprise par son illustre
prédécesseur, Richelieu. Par le traité de Westphalie, signé avec l’Allemagne, la France se voit confirmer la possession des Trois-Evêchés (Metz, Toul et Verdun) qu’elle occupait depuis 1552, reçoit les territoires et les droits que l’empereur possédait en Alsace, et voit ainsi ses frontières de l’Est consolidées (24 octobre 1648).

Par le traité des Pyrénées (1659), signé avec l’Espagne, après la victoire des Dunes remportée par Turenne sur les Espagnols, la France obtient l’Artois et le Roussillon, et Louis XIV épouse l’infante Marie-Thérèse. Une clause prévoit que so la dot (très élevée) n’est pas payée, le roi de France pourra prétendre à l’héritage du trône d’Espagne.

FAQ

Qui est le successeur de Mazarin ?

Le successeur de Mazarin est Colbert

Quand est mort Mazarin ?

Mazarin meurt le 9 mars 1661

Sous quel roi Mazarin travaille-t-il?

Mazarin sert d’abord sous la régence d’Anne d’Autriche puis sous Louis XIV

Qui précède Mazarin ?

Le cardinal de Richelieu

Derniers articles

Rome contre les pirates

La guerre de Rome contre les pirates débute avec la nécessité pour Rome de rétablir son commerce et ses approvisionnement…

Lire l'article

La justice au Moyen Âge

La justice au Moyen Âge est pratiquée par les seigneurs locaux. A la fois rude et spectaculaire, la justice est…

Lire l'article

Mésopotamie, berceau de la civilisation

L’histoire de la Mésopotamie ancienne est longue et mouvementée. Au fil du temps denombreux peuples sont venus s’installer sur ces…

Lire l'article

La chute du Premier Empire

En 1810 la puissance du Premier Empire est parvenue à son apogée. Cependant ce colosse démesuré, qui semble de granit,…

Lire l'article

Napoléon, de premier consul (1800) à la fin de la 5e coalition (1809)

L’ascension irrésistible de Napoléon Bonaparte et l’apogée de l’Empire français. Fraichement débarqué d’Egypte, il prend le pouvoir en tant que…

Lire l'article

Bonaparte et la campagne d’Italie

Plus jeune général de la Révolution, Bonaparte part à la conquête de l’Italie. Face à lui, une coalition fait de…

Lire l'article

Summary
Review Date
Reviewed Item
Qui était le cardinal Mazarin?
Author Rating
51star1star1star1star1star
Software Name
Article
Software Name
Blog
Software Category
Histoire