Rois de Rome

louve du capitole remus et romulus

Au VIIIe siècle avant J-C, non loin de l’embouchure du Tibre, existent déjà des villages de bergers qui par leur fusion formeront bientôt la future Rome. Selon la tradition, il y eut sept rois de Rome : Romulus, trois rois d’origine romaine, puis trois rois étrusques, Tarquin l’Ancien, Servius Tullius, son gendre, dont la naissance est auréolée de récits légendaires et qui se serait appelé en langue étrusque Mastarna, enfin Tarquin le Superbe, septième et dernier roi de Rome qui, par sa tyrannie, provoqua la chute de la monarchie.

ROMULUS (753-716 av. J.-C.)

Fondateur de Rome de 753 a 509 av. J.-C., Rome eut un gouvernement monarchique, c’est-a-dire qu’elle fut gouvernée par des rois. Le premier, selon la légende, fut Romulus, qui fonda la cité, il est cependant probable qu’il n’a jamais existé, et que ce nom fut inventé par les Romains, eux-mêmes, pour utiliser le mot grec romé qui signifie « force ». Romulus, dans leur esprit, est donc l’homme de la force, celui qui a su défendre le nouveau village contre les assauts ennemis.

Les premières années de son existence, Rome s’agrandit rapidement : outre le mont Palatin, elle comprend le Capitole, le Quirinal et le Caelius. La population augmente : en dehors des vrais Romains, fondateurs de la cité, elle comptait également les Sabins, qui habitaient sur le Quirinal, et les Lucéres, petit peuple ami des Romains, qui demeuraient sur le mont Caelius.


La légende de Rémus et Romulus : Après leur naissance, les deux enfants sont abandonnés sur les bords du Tibre, puis allaités par une louve avant d’être recueillis par les bergers.


NUMA POMPILIUS (716-672 av. J.-C.)

Crée des institutions religieuses Numa Pompilius at-il, lui aussi, vraiment existé? Nul ne le sait. Son nom ne se réfère peut-être pas non plus à un personnage réel, mais aux institutions religieuses qu’adoptèrent les Romains en ces années lointaines.

Numa vient du grec nomos, loi, et Pompilius, de pompa, habit sacerdotal : à lui seul ce nom est donc déjà un programme. Numa Pompilius institua des colléges sacerdotaux : les vestales, prétresses de la déesse Vesta; les fétiaux, qui présidaient le culte célébré encas de guerre; les augures, chargés d’interpréter la volonté des dieux & travers le vol et le chant de certains oiseaux, les éclairs, le tonnerre, I’appétit des poulets sacrés…

TULLUS HOSTILIUS (672-640 av. J.-C.)

Fait de Rome la capitale du Latium. Alors qu’un siècle s’est déjà écoulé depuis la fondation de Rome, et que la ville, s’agrandissant sans cesse, devient de plus en plus puissante, Albe la Longue, sa rivale, veut a tout prix rester la capitale du Latium. C’est sous le règne de Tullus Hostilius que cette fière cité se voit alors provoquée en guerre par les Romains, qui la détruisent de fond en comble et font de Rome la capitale du Latium

ANCUS MARCIUS (640-616 av. J.-C.)

Crée le port sur la mer. Après Albe, trois autres villes du Latium sont détruites à leur tour. Ancus Martius en groupe les habitants sur la colline de l’Aventin. Rome atteint alors les rives du Tibre, et Ancus Martius en profite pour faire construire une véritable ville à l’embouchure . Appelée Ostie (du latin ostium, bouche), elle devient bientôt un port très important et favorise le commerce par l’accès direct des bateaux à Rome.

TARQUIN L’ANCIEN (616-578 av. J.-C.);

Fait construire de grandioses édifice. Rome est devenue alors la cité la plus importante du Latium; Tarquin l’Ancien veut l’embellir de magnifiques constructions. Le Circus maximus, immense amphithéâtre réservé aux spectacles publics, est bâti entre l’Aventin et le Palatin; le Forum (latin, place) est orné de portiques; les assemblées du peuple et les marchés publics peuvent s’y tenir aisément. D’autre part, tarquin fait construire de vastes égouts qui portent vers le Tibre les déchets de la ville (cloaca maxima).

SERVIUS TULLIUS (578-534 av. J.-C.)

Fait élever des remparts. Entourant la ville de remparts, Servius Tullius, gendre de Tarquin l’Ancien enserre les sept collines de Rome; ce n’est que 8 siècles plustard que l’empereur Aurélien construit une nouvelle enceinte.


Les rois de Rome entourèrent la ville de hautes fortifications. L’enceinte intérieure est celle que construisit Servius Tullius, l’autre fut élevée par l’empereur Aurélien vers l’an 275 de notre ère.


TARQUIN LE SUPERBE (534-509 av. J.-C.)

Cède la place à la République. Lucius Tarquin, celui qu’on a surnommé « le Superbe », dernier roi de Rome, y règne en tyran, mais les Romains se révoltent et le chassent de la ville, puis ils instituent une nouvelle forme de gouvernement : la république.