Le code civil et les oeuvres de paix de Napoléon

napoleon code civil

Testament de Napoléon, empereur des français, le code civil ou code Napoléon est l’une de ses plus belles oeuvres de paix pendant son règne.

Les lois.

Grand homme d’Etat, Napoléon se préoccupa de régler les rapports des habitants entre eux, et avec leur Etat. Sous sa direction, une commission d’avocats rédigea les lois auxquelles tous les citoyens devaient se soumettre, quel que soit leur rang. L’ensemble de ces lois forme le Code civil, appelé aussi « Code Napoléon ».

Les grands travaux.

« Ce sont mes trésors », disait Napoléon en parlant d’eux. En effet, ce chef militaire prestigieux réalisa des oeuvres civiles remarquables. Grace a lui, la France et d’autres pays d’Europe firent des progrès importants dans l’industrie, le commerce, agriculture, les voies de communication et l’urbanisme.

Les canaux.

Napoléon améliora la navigation fluviale en France, en construisant des canaux. Les plus importants, sont le canal de Saint-Quentin qui relie la Somme a l’Escautet le canal du Rhéne au Rhin. Ces voies de communication pouvant être empruntées par de gros bateaux, la vie commerciale s’en trouva grandement facilitée.

Les routes.

Du temps des Romains, la plupart des cols étaient traversés par des chemins muletiers impraticables. Napoléon voulut les remplacer par de belles routes. Il en fit construire pour passer les cols du Simplon, du Genèvre et de Tende. Quelques-unes de ces routes transalpines améliorèrent considérablement les communications entre la France et l’Italie. Si vous allez au Mont-Cenis, vous pourrez encore voir hospice construit sous Napoléon.

Les ports.

Pensant que la ville de Cherbourg, dans le Cotentin, se trouvait bien placée pour avoir un port trés actif,Napoléon s’entoura des meilleurs ingénieurs de l’époque et y entreprit une oeuvre imposante. Une digue colossale fut édifiée qui transforma la rade de Cherbourg en un trés bon port. C’est également Napoléon qui construisit le port d’Anvers, en Belgique.

L’agriculture.

Lorsque les nations ennemies de la France cessèrent de lui envoyer les produits dont elle avait besoin, Napoléon ne se découragea pas. Il les remplaça par d’autres. Le café m’arrivait plus? Il introduisit en France et en Belgique de vastes plantations de chicorée. On manquait de sucre de canne? Il trouva le moyen de tirer du sucre de la betterave. Le blé se faisait rare? Il développa la culture de la pomme de terre.

L’industrie.

Pour faire connaitre les nouveaux produits industriels, Napoléon organisa de grandes expositions qu’il appela « foires ». Au cours de celles-ci les meilleurs exposants se voyaient attribuer des prix de valeur. ; Beaucoup d’Etats européens, qui faisaient parte de l’Empire français, virent, grâce à Napoléon, leur industrie faire de grands progrès.

L’éducation.

Napoléon voulait que les éducateurs forment de bons fonctionnaires et de bons specialistes. Il réorganisa donc complètement l’enseignement, le mettant sous le contrôle d’une institution q’il imagina, l’Université. De l’université dépendirent les écoles primaires et secondaires (lycées) et les facultés. Les professeurs apprenaient leur métier a l’Ecole Normale, fondée en 1808. Quant aux ingénieurs, ils s’instruisaient à l’école Polytechnique, aux Arts et Métiers et dans d’autres grandes écoles. Précision au passage, que les filles n’allaient pas au lycée, mais dans des écoles privées ou, d’ailleurs, elles ne poursuivaient pas de trés sérieuses études.