Pompée, consul et brillant officier de Rome

Buste de Pompée

Patricien, Pompée s’illustre à travers une carrière militaire impressionnante. Il deviendra l’un des hommes les plus influents de Rome avant de s’allier avec César et Crassus. Le triumvirat se transformera en guerre civile avec la chute de Pompée et sa mort en Egypte.

Sommaire

Pompée, officier brillant de Rome

Pour aider Sylla, le jeune Pompée n’hésite pas à lever trois légions qu’il finance lui-même puis il se dirige de la région de Picénum (aujourd’hui Marches d’Ancône) vers l’Ombrie afin de sur-prendre l’armée des démocrates. Il remporte une première victoire près de Sinigalia et continue
son avance.

Sylla, entre temps, après avoir lui aussi remporté plusieurs victoires, passe par Rome et fonce
sur l’Etrurnie.

Battus en Italie, les démocrates portent la guerre en Sicile, en Afrique et en Espagne. Sylla a
compris que Pompée est un officier habile et courageux et il lui confie la charge d’exterminer
les adversaires. Pompée part donc en Sicile à la tête de six légions; mais il n’a même pas le temps de livrer bataille que les démocrates ont déjà quitté la place. En Afrique, les choses se passent
différemment : les adversaires sont puissamment armés; ils sont commandés par de bons officiers et efficacement aidés par leurs alliés.

La lutte dure un an mais Pompée obtient finalement la victoire. Sylla n’a jamais eu sous ses ordres un officier aussi brillant : pour le récompenser, il lui donne le surnom de Magnus (le Grand). Entre temps, en Espagne, un autre officier de Sylla, Métellus, après quatre ans de guerre, n’a même pas gagné une seule bataille; le Sénat envoie Pompée. La guerre d’Espagne dure encore cinq ans et, après une suite de victoires et de défaites, Pompée peut rentrer en Italie, vainqueur, en 72 av. J.-C.

Grâce à lui, l’Espagne est à nouveau sous la domination de Rome.

La guerre contre les pirates et le Royaume du Pont

Cneius Pompée est désormais un des personnages les plus importants de Rome. En 70 av. J.-C., alors qu’il n’a que 36 ans, il est nommé consul en même temps que Licinius Crassus. Trois ans ne se sont pas écoulés qu’il est chargé par le Sénat de libérer la Méditerranée des pirates qui font obstacle au commerce maritime de Rome. Pompée, avec la rapidité de la foudre, termine la
guerre en moins de trois mois, et les navires romains peuvent à nouveau sillonner la mer en toute sécurité.

Par ailleurs, dans la lointaine Asie Mineure, les légions romaines essayent en vain, depuis plus de vingt ans, de vaincre Mithridate. « Le seul général capable d’anéantir la puissance de Mithridate, c’est le grand Pompée », affirme en plein Sénat le tribun Manilius. Les sénateurs approuvent cette proposition et Pompée part, en 66 av. J.-C., pour le Pont.

Après trois ans de combats sanglants, Pompée a non seulement vaincu Mithridate, mais aussi occupé la Cilicie, la Syrie et la Palestine. Il rentre en Italie en 62 av. J.-C., chargé d’honneurs et de richesses. Son triomphe est célébré à Rome en grande pompe : devant son char avancent 324 prisonniers choisis parmi les personnages les plus importants des pays qu’il a conquis; des pancartes annoncent qu’il s’est emparé de 1 000 forteresses, qu’il a occupé 900 villes et capturé 800 navires ennemis.

Mais une mauvaise surprise se prépare pour lui: le Sénat craint sa puissance, et lui retire ses faveurs. Toutefois Pompée ne se décourage pas.

Le triumvirat Pompée, Crassus et César

En effet, à Rome, il y a un autre homme, très puissant, qui a lui aussi des ennuis avec le Sénat: c’est Jules César. Pompée peut alors à s’entendre avec lui, et forme avec Crassus, comme troisième membre, ce que l’on a appelé un « triumvirat ».

Les résultats de cette association sont magnifiques. En 59 av. J.-C. César est élu consul, l’année suivante, Pompée obtient de rester à Rome, tandis que César réussit à se faire nommer proconsul en Gaule.

La guerre civile entre César et Pompée

Toutefois l’accord entre les trois chefs ne dure guère : Pompée, jaloux de la gloire de César en Gaule, lui ordonne, avec l’approbation du Sénat, de démobiliser l’armée et de rentrer à Rome. César, non seulement refuse, mais marche sur Rome avec ses soldats. C’est la guerre civile! L’avance de César est foudroyante; Pompée et les sénateurs s’enfuient à Brindes, où ils sont poursuivis, et finalement se réfugient en Grèce.

La fin et mort de Pompée

En 48 av. J.-C. : les deux grands capitaines se trouvent face à face, leurs hommes rangés en ordre de bataille près de la ville de Pharsale, en Thessalie. Le vainqueur sera le maître de Rome. Les soldats de César attaquent les premiers; Pompée mise sur la valeur de sa cavalerie. La bataille est acharnée; à un moment donné, il semble que les cavaliers de Pompée vont avoir l’avantage, mais César ordonne l’assaut aux six cohortes qu’il tient en réserve. Quelques heures après, l’issue du combat ne fait plus de doute : l’armée de Pompée est complètement mise en pièces et il ne lui reste plus que la fuite; il se réfugie en Égypte, à la cour du roi Ptolémée.

Toutefois la malchance le poursuit et les ministres de Ptolémée le font tuer lâchement, pour se gagner l’amitié du vainqueur. La tête de Pompée est envoyée à César comme trophée. César en est horrifié. Tenant son rival en haute estime, il réprouve violemment l’acte odieux des Égyptiens.

La révolte de Spartacus

Les Romains aiment particulièrement les jeux du cirque, spectacles très cruels. Les gladiateurs, sont obligés de s’y tuer ou de s’y faire tuer pour «amuser» le peuple. En 73 av. J.-C. un certain gladiateur, Spartacus, excédé par cette coutume, décide de marcher sur Rome avec ses compagnons afin d’obtenir la liberté: il remporte quelques victoires sur les légions romaines, mais le Sénat romain envoie à sa rencontre six légions commandées par Crassus. Les gladiateurs sont vaincus près du fleuve Sèle et Spartacus meurt au cours de la bataille: ses compagnons, au nombre de 5 000, essayent de fuir, mais ils rencontrent Pompée qui rentre d’Espagne et qui les extermine.

FAQ

Comment se nomme l’association entre César, Crassus et Pompée ?

Le triumvirat

Contre qui Pompée se bat lors de la guerre civile?

Jules César. En 48 av. J.-C. : les deux grands capitaines se trouvent face à face, leurs hommes rangés en ordre de bataille près de la ville de Pharsale, en Thessalie. Pompée perd la bataille et fui en Egypte

Comment meurt Pompée ?

La malchance poursuit Pompée et les ministres de Ptolémée le font tuer lâchement, pour se gagner l’amitié du vainqueur. La tête de Pompée est envoyée à César comme trophée. César en est horrifié.

Dossier Rome antique

Pompée, consul et brillant officier de Rome

Lire plus

Rome contre les pirates

Lire plus

Quel est le fonctionnement de la République romaine ?

Lire plus

Comment Constantinople supplanta Rome

Lire plus

Le cirque romain, jeux et divertissements

Lire plus

La chute de l’Empire Romain d’Occident

Lire plus

Comment fonctionne l’armée romaine ?

Lire plus

La marine romaine et ses navires

Lire plus

Rois de Rome

Lire plus

Derniers articles

Summary
Review Date
Reviewed Item
Pompée, consul et brillant officier de Rome
Author Rating
51star1star1star1star1star
Software Name
Article
Software Name
Blog
Software Category
Histoire