Combien y a-t-il eu de croisades? Dates et résumé

Les croisades

Il y a eu en tout 8 croisades. Seule la première réussie dans son entreprise : prendre Jérusalem. Cette croisade marqua la création des États latins.

Cependant, en sous nombre et loin de l’Occident, ce n’était qu’une question de temps avant que les attaquent reprennent et mettent un terme définitif à l’occupation de ses territoires par les croisés.

Sommaire

Dieu le veut! Dieu le veut! » clame la foule rassemblée sur la place de Clermont (aujourd’hui Clermont-Ferrand). Nous sommes le 27 novembre 1095 : le pape Urbain II exhorte les chrétiens à se rendre en Palestine pour y libérer le Saint-Sépulcre des mains des infidèles.

Contexte des croisades

Venus du Turkestan, pays situé au-delà de la mer Caspienne, les Turcs Seldjoukides se sont en effet rendus maîtres en quelques années de la Syrie, de l’Arménie et de toute l’Asie Mineure.

En 1071, ils occupent la Palestine, alors les peuples chrétiens s’indignent que la Terre sainte puissent tomber sous la domination des ennemis de la religion du Christ.

Au Pressant appel du pape Urbain II, une vague d’enthousiasme religieux déferle sur l’Europe et c’est par milliers que les fidèles y répondent.

Avant même qu’une armée régulière soit organisée, 25 000 chrétiens, conduits par le moine Pierre l’Ermite et le chevalier Gauthier-Sans -Avoir attaquent les Infidèles. Mais près de Nicée, en Asie Mineure, ils sont surpris par les Turcs et massacrés (octobre 1096).

Cependant, une forte armée formée sous les ordres des plus puissants Seigneurs d’Europe : Godefroy de Bouillon, duc de la Basse-Lorraine, les Princes normands Bohémond et Tancrède, Raymond, comte de Toulouse, Hugues de Vermandois, frère du roi de France, Monseigneur Adhémar de Monteil, Robert de Normandie, frère du roi d ’Angleterre, et tant d’autres.

Au début de l’an 1097, cette armée se met en marche vers l’Orient : c’est le début de la première « Croisade » (ainsi appelée parce que ses participants portent une croix d’étoffe rouge sur l’épaule droite).

Croisades des barons

Première croisade 1096-1099

Printemps 1097 — Toute l’armée des Croisés est rassemblée à Constantinople. Ils sont près de 500 000 hommes, Français, Anglais, Normands, Allemands, Italiens. Les voici maintenant en marche vers l’Anatolie (Asie Mineure), sur le chemin de la Terre sainte.

Une première rencontre importante a lieu de 1er juillet 1097, aux environs de Dorylée, entre chrétiens et infidèles. Le combat est aussitôt d’une extrême violence. Décidés à exterminer leurs adversaires, les Turcs lancent leurs meilleures forces. Ils obtiennent quelques succès au début, puis sont bientôt mis en fuite.

La grande victoire de Dorylée permet aux Croisés de poursuivre leur marche vers la Terre sainte, mais près de la ville d’Antioche, les Turcs tentent à nouveau d’arrêter leur avance.

Sept longs mois durant, la lutte se déchaîne autour de la cité. À la fin, malgré de graves pertes qui réduisent leur nombre, les Croisés sont vainqueurs.

Jérusalem n’est plus loin désormais et, le 7 juin 1099, les Croisés sont aux portes de la ville sainte. Au même moment, deux galères génoises sont signalées dans le port de Jaffa : elles transportent du matériel de construction et d’habiles charpentiers qui viennent mettre sur pied les machines de guerre prévues pour l’assaut de Jérusalem.

En peu de temps, tout est prêt : la nuit du 13 juillet, les Croisés donnent l’assaut par surprise. Mais sur les remparts, les Turcs veillent et répondent immédiatement, en versant de l’huile bouillante sur les Croisés et en les criblant de flèches. Après deux jours d’attaques violentes et répétées, les Croisés réussissent, le 15 juillet au soir, à franchir en plusieurs points les remparts et pénètrent dans la ville où, excédés par les souffrances et les provocations qu’ils ont endurées, ils se livrent au massacre des « Infidèles ».

C’est là, selon le chroniqueur Guillaume de Tyr, « une tache dans l’histoire de la croisade »

L’ennemi se regroupe alors dans le temple de Salomon pour l’ultime résistance, mais, pris de vitesse par les Croisées il est contraint de se rendre. Après plus de deux années d’une guerre sans répit Jérusalem revient enfin aux mains des Chrétiens.

templier en croisade
Templier, vue d’artiste

La deuxième croisade 1147-1149

Les Croisés, demeurés peu nombreux en Palestine, ne représentent pas une défense valable contre les attaques des Turcs. Et en 1144; la ville d’Edesse, occupée pendant la première Croisade, tombe à nouveau entre leurs mains.

La deuxième Croisade est alors organisée sous le commandement du roi de France Louis VII et de l’empereur d’Allemagne Conrad III; mais les Allemands, après avoir pris pied en Anatolie, sont massacrés par les Turcs.

Peu de temps après surviennent les Français qui essuient une défaite sanglante. Ayant rassemblé leurs armées, les deux souverains cherchent alors à s’emparer ce Damas. Mais l’entreprise échoue et en juin 1148, ils rentrent en Europe. La seconde croisade se conclut donc par un grave échec des chrétiens.

Batailles entre croisés et sarrasins

La croisade des trois rois 1189-1192

Lorsqu’en 1187, Jérusalem est prise par Saladin, sultan d’Égypte, les chrétiens s’ébranlent à nouveau, animés d’un unique désir : reconquérir la Ville sainte.

Trois grands souverains de l’époque mènent leurs armées au combat : Philippe Auguste, roi de France, Frédéric Barberousse, empereur d’Allemagne, et Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre. Frédéric Barberousse se noie en traversant, à la nage, le Cydnus, fleuve de Cilicie.

Richard Cœur de Lion et Philippe Auguste mettent le siège devant Saint-Jean-d’Acre, importante place forte de la côte septentrionale de Palestine (1191), siège qui avait été entrepris par Guy de Lusignan depuis 1189. La place forte est cernée en mer par les flottes des Génois et des Pisans, et les Croisés occupent la ville (juillet 1191).

Mais le but de la troisième Croisade n’est pas atteint et, craignant qu’une attaque de Jérusalem ne soit engagée en pure perte, les deux souverains rentrent séparément en Europe.

La croisade des vénitiens 1202-1204

Ainsi est appelée la quatrième Croisade commencée en 1202.

Elle fut un véritable échec, car elle n’arriva pas même aux lieux saints, mais il en résulta un avantage immense pour la République maritime de Venise : en effet, les Vénitiens obtinrent des Croisés qu’ils se battent pour eux à Zara, en échange de bateaux offerts pour les transporter.

Les Croisés allèrent ensuite conquérir Constantinople (1204) qui devint temporairement la capitale d’un Etat latin.

Les dernières croisades

L’issue de la quatrième Croisade ayant déçu les chrétiens, un envoyé du pape reçut le commandement de l’expédition suivante.

La cinquième Croisade partit en 1277 et se dirigea vers l’Egypte d’où l’accès de la Palestine semblait plus aisé. Après quelques succès en territoire égyptien, les Croisés furent dispersés par le sultan. Ils ne renoncèrent pas pour autant à la reconquête de Jérusalem et, en 1227, le pape Grégoire IX chargea l’empereur Frédéric II, neveu de Frédéric Barberousse, de l’expédition.

En 1229, à la suite d’accords intervenus entre lui et le sultan d’Egypte, l’empereur d’Allemagne obtint la restitution de Jérusalem et de plusieurs villes importantes de Palestine (mais pour dix ans seulement).

Aussi, en 1244, Jérusalem fut-elle reprise définitivement par les Turcs.
Les deux dernières croisades, organisées en 1248 et en 1270 par saint Louis, se terminèrent misérablement : dans la première, le roi fut fait prisonnier et dut payer une forte somme pour recouvrer la liberté; dans la seconde, il mourut de la peste au cours du voyage et les Croisés se dispersèrent.

Croisés par Midjourney

Conclusion

En conclusion, si toutes les croisades n’atteignirent pas leur but, et si leurs armées ne furent pas uniquement composées de saints et de héros, elles démontrèrent cependant que les chrétiens étaient animés d’un puissant enthousiasme religieux; les forteresses et les églises qu’ils nous ont laissées en sont restées les merveilleux témoins.

FAQ

Chronologie des croisades

Première Croisade . . 1096-1099
Deuxième Croisade. . 1147-1149
Troisième Croisade . . 1189-1192
Quatrième Croisade. . 1202-1204
Cinquième Croisade. . 1217-1221
Sixième Croisade. . . 1228-1229
Septième Croisade. . 1248
Huitième Croisade . . 1270

Quelle croisade permet de prendre Jérusalem et fonde les États latins ?

La première croisade, celle des barons qui se termine avec la prise de Jérusalem

Qui organise les deux dernières croisades ?

Saint Louis organise les deux dernières croisades. Il est capturé lors de sa première tentative puis meurt lors de la deuxième

Quel pape lance la première croisade ?

Le pape Urbain II

Dossier Moyen Âge

Comment s’est faite la France au moyen âge ?

Lire l'article

L’Europe au XIVe siècle

Lire l'article

Pourquoi Godefroy de Bouillon est-il connu ?

Lire l'article

Combien y a-t-il eu de croisades? Dates et résumé

Lire l'article

La conquête de l’Espagne et Al-Andalus

Lire l'article

Empire arabe du VIIe au XIe siècle

Lire l'article

Quels sont les ordres de chevalerie?

Lire l'article

La Guerre de Cent Ans

Lire l'article

Derniers articles

Summary
Review Date
Reviewed Item
Combien y a-t-il eu de croisades? Dates et résumé
Author Rating
51star1star1star1star1star
Software Name
Article
Software Name
Blog
Software Category
Histoire