Naissance des nations de l’Europe

Naissance des nations de l'Europe

Après le partage de l’Empire de Charlemagne, trois nations vont émerger. La France, l’Allemagne et l’Italie. Le reste des nations de l’Europe ne sera pas en reste et évoluera en fonctions des invasions, alliances et impulsions de leurs dirigeants. Cette évolution se stabilisera vers le 19e siècle pour délimiter en substance la forme actuelle de l’Europe.

Sommaire

Nous sommes en 842 : une vaste plaine de « Germanie occidentale», voisine de Strasbourg, est le théâtre d’une rencontre historique, celle de Louis le Germanique et de son frère Charles le Chauve petit-fils de Charlemagne. Tous deux sont à la tête de leur armée.

lls sont venus se prêter mutuellement serment d’alliance contre leur troisième frère Lothaire : une guerre en effet s’est déchaînée et oppose les descendants de Charlemagne: la meilleure part de son héritage, le Saint Empire romain, en constitue l’enjeu.

Les deux rois en présence avancent donc l’un vers l’autre, et chacun à son tour prête serment.

L’événement en soi n’a pas une telle importance, mais il est passé dans le domaine de l’histoire sous le nom de «Serments de Strasbourg » pour le motif suivant : Charles le Chauve prête serment en « tudesque » (vieil allemand, langue parlée par les soldats de Louis, et celui-ci jure en roman (vieux français), parlé par les guerriers de Charles le Chauve. Les Serments de Strasbourg, conservés dans les deux langues anciennes, peuvent donc être considérés comme l’acte de naissance de deux des plus grandes nations européennes, l’Allemagne et la France.

L’Europe, en tant que communauté de peuples différents mais unis par la même foi (le Christianisme) et issus pour la plupart de la civilisation latine, est donc née entre le IXe et le Xe siècle.

Naissance des futurs Etats : France, Allemagne, Italie

L’année qui suit les Serments de Strasbourg, en 843, les trois petits-fils de Charlemagne parviennent à un accord : le traité de Verdun. Par ce traité, l’Empire carolingien est divisé entre les trois frères : Lothaire reçoit le titre d’empereur et le royaume d’Italie, ainsi qu’une vaste bande allant des Alpes à la mer du Nord (Lotharingie): Louis obtient les pays situés à l’est de cette zone (Francie orientale ou Austrasie), et Charles le Chauve, les pays les plus à l’ouest (Francie occidentale ou Neustrie). Au traité de Verdun se dessine pour la première fois le tracé de l’Europe, dont le noyau même est constitué des trois futurs États principaux : France, Allemagne, Italie.

Le royaume d’Austrasie, futur Allemagne

Où l’on parle l’allemand, a déjà à peu près la situation et la superficie de l’Allemagne actuelle.

Il se compose d’un ensemble de duchés (saxon, franconien, thuringien, bavarois, souabe, etc.). Peu à peu, chaque duché donne naissance à une maison régnante : d’abord la dynastie de Franconie, puis celle de Saxe, puis celles de Bavière et de Souabe, cependant qu’au milieu des conflits et des guerres se dégage lentement la nation allemande.

Les nations de l’Europe de l’Est : Hongrie, Bohème, Bulgarie, Croatie

Tandis que naît le royaume de Germanie, d’autres États se forment, encore confusément, en Europe. Des populations venues de l’Est, d’Europe orientale ou d’Asie : Serbes, Bulgares, Croates, Polonais, Magyars (Hongrois) originaires de la Mongolie, opèrent des poussées ininterrompues en Occident, vers les riches et florissantes terres d’Europe.

Entre 955 et 960, Othon ler le Grand les écrase et les repousse. Dès ce moment, Hongrois et Slaves s’établissent sur des territoires définitifs où ils s’érigent en États : les premiers fondent, dans la moyenne vallée du Danube, le royaume de Hongrie: les seconds se fixent au nord dans les royaumes de Bohême et de Pologne, au sud, dans le royaume de Croatie, et en Serbie, noyau de la future Yougoslavie.

Naissance de la nation française

La France, héritage de Charles le Chauve, parle alors le roman. Elle occupe à peu près la même superficie que la France actuelle, moins les provinces de la rive gauche du Rhône, une partie de la Lorraine, et toute l’Alsace. En 888, la dynastie carolingienne s’effondre, et Eudes, comte de Paris, monte sur le trône.

Un siècle plus tard, en 987, un descendant d’Eudes, Hugues Capet, est proclamé roi: qui va, peu à peu, soumettre les grands barons, c’est l’avènement de la dynastie capétienne, et bâtir ainsi l’unité nationale de la France. A la fin de la guerre de Cent Ans (1453), le roi de France est encore loin de posséder l’actuel territoire de la France.

Louis XV apportera, trois siècles plus tard, la Lorraine et la Corse. La Savoie et Nice voteront, en 1860, leur rattachement à la France.

Le royaume d’Italie

Lothaire reçoit en partage un ensemble de territoires disparates : morceaux de France, de péninsule italienne, de vallée du Rhin et de Flandres. Cet État artificiel ne va pas durer.

Depuis l’an 756, par don du roi de France Pépin le Bref, Rome et sa province appartiennent au pape. Ces « États de l’Église » subsisteront, au centre de l’Italie, jusqu’en 1870. Quant aux autres parties de la péninsule, elles connaîtront les sorts les plus variés, sous des souverains les plus divers (apparentés soit aux Habsbourg, soit aux Bourbons d’Espagne, soit aux Bonaparte). L’unité italienne ne se réalise qu’à partir de 1860. L’Italie a Rome pour capitale depuis 1870. La Maison de Savoie a régné sur l’Italie de 1860 à 1946.

La suisse

Elle s’est composée au début d’un ensemble de petits États féodaux pratiquement indépendants résultant du démembrement de la Lotharingie. On peut considérer que l’acte de naissance de la Confédération est le pacte de Grütli ou Rütli (1291), par lequel les cantons de Schwyz, Unterwald et Uri s’assemblent pour former le noyau de la future Suisse.

La Belgique et la Hollande

Ces deux pays sont nés de différents foyers de féodalité situés sur la mer du Nord. Ils se constituent en États véritables dans la première moitié du XVI siècle, alors que les Pays-Bas sont soumis à la domination espagnole. Sous le nom de « république des Provinces-Unies » surgit, en 1581, un premier État indépendant où domine la Hollande : il se compose des Pays-Bas du Nord. Les Pays-Bas du Sud, restés Autrichiens, forment peu à peu la Belgique : celle-ci devient un État indépendant en 1831.

L’Angleterre

Le 14 octobre 1066, les troupes normandes de Guillaume le Conquérant écrasent l’armée anglo-saxonne de Harold à la bataille d’Hastings.

Anglo-Saxons et Normands fusionnent et, vers le XIII siècle, se répand parmi eux l’usage de l’anglais, langue composée de mots franco-normands, adoptés par l’ancien idiome anglo-saxon. L’Angleterre ne subit plus aucune invasion étrangère (cas à peu près unique en Europe) et devient peu à peu l’un des plus puissants États d’Europe.

L’Espagne et le Portugal, les nations de l’Europe du Sud

A l’époque de la division de l’empire de Charlemagne. la péninsule ibérique est presque entièrement sous domination arabe. L’Espagne naît donc après une longue guerre d’indépendance qui commence avant le XI siècle. L’autorité arabe est lentement repoussée vers le sud de la péninsule: sur le territoire laissé libre se forment alors quatre États chrétiens : le royaume du Portugal (actuel Portugal), les royaumes de Navarre, de Castille et d’Aragon. En 1469, Ferdinand d’Aragon épouse Isabelle de Castille : l’Espagne est alors unifiée en un seul royaume: en 1492, à la suite de la conquête du royaume de Grenade, elle prend ses limites actuelles.

La Russie

Au début du XII siècle, des peuples mongols font irruption dans la plaine russe et s’y installent en maîtres : ils y resteront deux siècles. Mais en 1380, un prince de Moscou, Dimitri Donskoï, se dresse pour défendre l’indépendance russe.

A la tête d’une forte armée, il attaque les Tatars et les bat à Koulikovo. Il est convenu de prendre cette bataille comme le point de départ de la nation russe. Avec lvan Ill (dit le Grand), son premier souverain (1462-1505), et avec Ivan IV le Terrible (qui prend le titre de tsar), commence l’œuvre d’unification de l’immense État, à peu près achevée vers la fin du XVIIIe siècle par Catherine Il.

Les nations de l’Europe du Nord. Danemark, Suède, Norvège

Au nord de l’Europe, cinquante ans après le traité de Strasbourg, les populations normandes qui vivent dans les pays scandinaves commencent à s’organiser en États : le Danemark est le premier à se former et, sous le règne de Cnud le Grand (1016-1036), son influence est déjà grande: le royaume de Suède naît sous le roi Olof, vers l’an 1000, tandis que celui de Norvège prend corps entre le IXe et le XIe siècle. De 1397 à 1523, le Danemark domine Suède et Norvège. La Suède secoue son joug en 1523, et la Norvège devient en 1905 un État souverain, indépendant de la Suède.

FAQ

Quel Empire est à l’origine de la France, Allemagne, Italie

L’Empire carolingien est divisé entre les trois frères : Lothaire reçoit le titre d’empereur et le royaume d’Italie, ainsi qu’une vaste bande allant des Alpes à la mer du Nord (Lotharingie): Louis obtient les pays situés à l’est de cette zone (Francie orientale ou Austrasie), et Charles le Chauve, les pays les plus à l’ouest (Francie occidentale ou Neustrie). Au traité de Verdun se dessine pour la première fois le tracé de l’Europe, dont le noyau même est constitué des trois futurs États principaux : France, Allemagne, Italie.

Quel traité partage l’Empire carolingien ?

Le «Serments de Strasbourg » puis le traité de Verdun qui dessine pour la première fois le tracé de l’Europe, dont le noyau même est constitué des trois futurs États principaux : France, Allemagne, Italie.

Quelle bataille est l’acte fondateur de la Russie ?

La bataille de Koulikovo. Dimitri Donskoï, se dresse pour défendre l’indépendance russe et met en déroute les tatars.

Quel est l’évènement qui unifie l’Espagne ?

En 1469, Ferdinand d’Aragon épouse Isabelle de Castille : l’Espagne est alors unifiée en un seul royaume: en 1492, à la suite de la conquête du royaume de Grenade, elle prend ses limites actuelles.

Dossier Europe

Invasion Ottomane en Europe

Lire l'article

L’Europe à la fin du XVe siècle

Lire l'article

Émergence des villes au Moyen Âge en Europe

Lire l'article

Naissance des nations de l’Europe

Lire l'article

Derniers articles

Summary
Review Date
Reviewed Item
Naissance des nations de l'Europe
Author Rating
51star1star1star1star1star
Software Name
Article
Software Name
Blog
Software Category
Histoire