Invasion Ottomane en Europe

Invasion Ottomane en Europe

L’invasion Ottomane en Europe commence après la chute de Constantinople. Poussé par leurs victoires et la division des royaumes chrétiens, les ottomans ont construit en quelques années un Empire allant de Budapest à Alger. La bataille de Lépante et le siège de Vienne en 1529 mettront un arrêt conséquent à cette extension.

Sommaire

En 1453, une grave nouvelle se répand en Europe : après quinze jours de siège, les Ottomans sont parvenus à s’emparer de Constantinople. C’est l’écroulement de l’Empire chrétien d’Orient, formé depuis la mort de l’empereur Théodose le Grand
en 395.

Le programme des Turcs est très clair: ils cherchent à conquérir toute l’Europe, pour fonder un vaste empire et propager parmi les chrétiens la religion musulmane.

Première tentative pour contrer l’invasion Ottomane en Europe

Pleins d’enthousiasme après l’éclatante victoire qu’ils ont remportée sur les forces de l’Empire byzantin, les Ottomans décident de poursuivre leurs conquêtes.

Entre 1456 et 1459, les plus grandes îles de la mer Égée (Lemnos, Imbros, Samothrace et Thasos) tombent entre leurs mains.
Au même moment, les provinces de la Grèce méridionale passent en quelques années au pouvoir du vainqueur.

Quelle armée pourrait résister à la foudroyante avancée des Ottomans, qui menacent d’envahir d’un moment a l’autre l’Europe entière?

Le pape Pie II est le premier à essayer de prendre contre eux d’énergiques mesures. Comme Urbain Il la fait trois siècles et demi avant lui pour libérer le Saint Sépulcre de la présence des Ottomans, Pie II organise une croisade contre les Infidèles.

Le .26 septembre 1459, il invite les plus puissants souverains d’Europe à s’unir contre les Ottomans.

L’invasion Ottomane de l’Europe

Le centre de l’Europe comme objectif de l’invasion ottomane

La marche victorieuse des Turcs se poursuit. Après avoir envahi le nord-ouest de la Thrace, ils attaquent dans trois directions à la fois: en Valachie, en Serbie et en Albanie.

L’Albanie repousse farouchement leurs assauts, mais les deux autres régions sont très vite occupées.

À la fin de 1462, l’Herzégovine et la Bosnie, deux autres régions de
la Yougoslavie actuelle, subissent à leur tour l’invasion. Dès lors, les
Ottomans gagnent à grands pas le centre de l’Europe.

L’appel de Pie II

Décidé à sauver coûte que coûte l’Europe chrétienne, Pie II prend une courageuse résolution. Il réunit les cardinaux (septembre 1463) et s’adresse à eux en ces termes:

«J’ai décidé d’aller en personne contre les Turcs, pour inciter les souverains d’Europe à imiter mon exemple. Lorsqu’ils verront le Vicaire du Christ, vieux et infirme, partir en guerre, peut-être auront-ils honte de rester chez eux, s’armeront-ils et se décideront-ils enfin à défendre notre sainte religion! »

Pie II

Quelques semaines plus tard, il exhorte les monarques chrétiens à la guerre sainte et désigne Ancône comme lieu de rassemblement.

Son plan est d’unir les forces des croisés à celles des Albanais, alors en train d’opposer aux Infidèles une résistance opiniâtre.

Ce vieillard de santé fragile attend les troupes et les navires
des chrétiens engagés dans l’expédition, en particulier ceux
de la flotte vénitienne, lorsque soudain il meurt. La croisade
n’aura pas lieu.

Seuls les Vénitiens sont décidés à soutenir les assauts ennemis. Ils voient en effet les Turcs menacer une grande partie de leurs possessions en mer Égée (l’île d’Eubée, quelques-unes des Sporades) et, plus près d’eux, la Dalmatie, l’Istrie et le Frioul.

Commencée en 1463, la lutte entre Venise et les ottomans promet, dès le début, d’être acharnée. Résolus à ne perdre leurs possessions, les Vénitiens résistent avec énergie.

Venise contre l’Empire ottoman

Après plusieurs années d’une guerre incertaine, les Turcs, en 1470, concentrent leurs efforts pour se rendre maîtres de l’’Eubée, principal objet de leur convoitise.

Ils disposent d’une armée et d’une flotte impressionnantes : 300 000 hommes et 400 navires; mais les Vénitiens sont décidés à soutenir leurs attaques en se retranchant dans la grande forteresse de l’île.

Le 12 juillet 1470, à l’aube, les Infidèles s’élancent contre eux à la fois par terre et par mer. Pendant deux jours la bataille fait rage, puis, terrassés, les Vénitiens se rendent. Le pape Paul II met sur pied une autre croisade, mais pour la deuxième fois Venise se trouve seule contre son puissant ennemi.

En 1477, elle subit, après sept autres années de luttes, un grave échec, et une très nombreuse armée turque, venue de Bosnie, apparaît sur la rive gauche de l’Isonzo.

Un violent engagement oppose les deux parties : accablés par la cavalerie ennemie, les Vénitiens doivent prendre la fuite.

Lépante

Les Turcs s’étaient donc efforcés d’acquérir la suprématie navale en Méditerranée, et, pour cela, ils s’en étaient d’abord pris aux forces vénitiennes. Les combats qui viennent d’être décrits ouvraient, en effet, aux Turcs les portes de l’Occident.

Disposant de bases dans les îles grecques et des portes de la République de Venise, les troupes ottomanes envahissent alors l’Europe.

Maîtres d’Athènes dès 1456, les Turcs poussent leurs conquêtes à travers la Hongrie et l’actuelle Yougoslavie. En 1521, ils sont a Belgrade. En 1526, à Buda, premier noyau de Budapest. Ils pénètrent en Afrique du Nord et sont à Alger en 1534.

La Chrétienté représentée par les Chevaliers de Malte va arrêter cette poussée des Infidèles : «la croix contre le croissant ».

En 1565, dans l’île de Malte, la flotte des Chevaliers repousse enfin les assauts turcs. Le pape n’a plus qu’à rallier la flotte espagnole: Don Juan d’Espagne remporte la magnifique victoire de Lépante (1571). Les Turcs tenteront bien d’emporter sur terre une revanche, mais les puissances chrétiennes, enfin regroupées, les arrêtent définitivement en 1683 aux portes de Vienne.

OTTOMANS — L’Empire turc a été fondé par OSMAN dit «El Garzhi» (le Victorieux) (1250-1326). Aussi ce pays a-t-il été couramment appelé depuis d’un nom dérivé d’Osman : l’Empire ottoman.

JANISSAIRES — Soldats de métier qui ont fait la grandeur de l’Empire ottoman. Les Janissaires étaient d’une extrême bravoure. C’était souvent des chrétiens d’Europe, enlevés très jeunes à leur famille, et convertis à l’islam. Ils furent jusqu’à 50 000.

FAQ

Quel évènement marque le début de l’invasion ottomane en Europe ?

La prise de Constantinople

Quelles batailles mettent un coup d’arrêt à l’expansion ottomane en Europe ?

Sur mer, la bataille de Lépante. Sur terre, le siège de Vienne (1529)

Qui a fondé l’Empire Ottoman ?

L’Empire turc a été fondé par OSMAN

Quels papes luttent contre l’invasion ottomane en Europe ?

Les papes qui luttent contre l’Empire ottoman sont Pie II et Paul II

Dossier Europe

Invasion Ottomane en Europe

Lire l'article

L’Europe à la fin du XVe siècle

Lire l'article

Émergence des villes au Moyen Âge en Europe

Lire l'article

Naissance des nations de l’Europe

Lire l'article

Derniers articles

Summary
Review Date
Reviewed Item
Invasion ottomane en Europe
Author Rating
51star1star1star1star1star
Software Name
Article
Software Name
Blog
Software Category
Histoire