Naissance de la Grèce antique

La naissance de la Grèce antique fut le premier pays d’Europe à engendrer une grande civilisation; l’Europe elle-même puisa chez elle sa culture et sa pensée. Ce jaillissement s’explique par la situation de la Grèce: c’est la plus orientale des péninsules méditerranéennes, et la plus proche des côtes d’Asie Mineure et d’Afrique, pays depuis longtemps habités par des peuples très civilisés (Phéniciens, Hébreux, Égyptiens) et que de nombreuses îles reliaient à la Grèce.

Sommaire

Ces îles elles-mêmes abritaient depuis les temps les plus reculés des peuples très évolués, qui atteignirent peu à peu les côtes, puis l’intérieur de la péninsule balkanique dont le climat agréable et doux était un attrait puissant pour les immigrants.

Les Pélasges, premier peuple de la Grèce antique

La civilisation la plus ancienne naquit en Crète, environ 3000 ans av. J.-C. En Crète comme en Grèce, les premiers habitants furent les Pélasges, ou Cariens, dont on possède très peu de traces historiques. On les croit venus d’Anatolie l’actuelle Turquie. Tandis que les Pélasges de Crète créaient la grande civilisation crétoise, ou minoenne (du nom de Minos, roi légendaire de l’île), ceux du continent demeuraient pour longtemps encore dans un état semi-barbare.

L’invasion et l’occupation des Achéens, véritable naissance de la Grèce

Aux XIV et XIIIe siècles av. J.-C., la Grèce est envahie par les Achéens. De souche aryenne, les Achéens viennent d’Europe centrale.

Ils font brusquement irruption dans la péninsule et chassent les Pélasges; ces derniers doivent se contenter de vivre dans une région montagneuse qui prend leur nom.

Les Achéens ont semé la dévastation sur leur passage; maintenant ils assimilent lentement la civilisation supérieure des Pélasges, fondent villages et villes parmi lesquelles la plus importante est Mycènes. De là vient le nom de « civilisation mycénienne » donné à leur colonisation.

Ils établissent d’abord fermement leurs possessions dans la péninsule, puis gagnent les îles d’alentour, atteignant même les côtes d’Asie Mineure.

Ils conquièrent ensuite la Crète, et c’est la fin de la civilisation minoenne (vers 1400 av. J.-C.). |

Les Achéens sont de valeureux guerriers et d’habiles navigateurs. Leur dernière entreprise est la conquête de Troie — grande ville de la côte occidentale d’Asie Mineure — menée vers 1200 av. J.-C. sous la conduite d’Agamemnon, roi de Mycènes.

La civilisation des Achéens

Moins civilisés que les Pélasges, les Achéens s’adonnent à l’agriculture, à l’élevage ou à l’artisanat; ils sont maçons, menuisiers, forgerons. Leurs villes sont petites, à peine plus grandes que des villages, et généralement bâties au pied d’une colline au sommet de laquelle se dressent fièrement le temple et le palais du roi.

Pour tout vêtement, une tunique qui leur descend jusqu’aux genoux; toutefois les femmes ont en plus un voile et une ceinture: les plus riches mettent même des bagues et des broches en or. Les hommes et les femmes complètent leur costume par des sandales de cuir.

Chaque famille vit séparément, car chacune pourvoit à ses propres besoins. L’homme cultive la terre, construit la maison, fabrique les meubles; la femme file la laine et la tisse. Les souverains eux-mêmes ne dédaignent pas les travaux manuels.

Le menu quotidien offre de la viande rôtie, des légumes et des gâteaux de froment. Du vin coupé d’eau constitue la boisson préférée; en guise de sucre, on se sert de miel.

Point de monnaie: on paie parfois en lingots d’or et de bronze, mais on préfère échanger ses produits. Rares sont les communications à l’intérieur des terres, car les routes ne sont pas praticables. La navigation, au contraire, est très active, surtout vers la Crète et l’Égypte.

Achèvement de la naissance de la Grèce avec les Doriens

Au XI siècle av. J.-C., un autre peuple envahit la Grèce. D’origine semblable à celle des Achéens, ce sont les Doriens, de Macédoine, de Thrace, d’Épire.

Ils conquièrent peu à peu toute la péninsule, mais leur domination prévaut en Laconie, en Messénie, en Argolide, soit à peu près toutes les régions du Péloponnèse. Ailleurs, les Ioniens et les Éoliens, de souche voisine, s’installent en même temps que les Doriens.

En Attique, ce sont les loniens; leur capitale est Athènes. En Thessalie et en Béotie, les Éolienss Thèbes est leur ville importante.

Après l’invasion dorienne, la civilisation grecque connut une longue période de décadence, jusqu’à la création des Jeux Olympiques, en 776 av. J.-C. C’est ce que les historiens modernes appellent le « Moyen Age hellène», période après laquelle Doriens, loniens, Éoliens se sont mêlés en un peuple unique, celui des Hellènes.

La civilisation Dorienne

L’élevage et la chasse constituent les principales activités des Doriens et les entraînent en de perpétuels déplacements. Au cours de leur lente pénétration en Grèce, ils ruinent la florissante agriculture et les grandes réserves de bétail.

Mais une fois qu’ils sont établis dans le pays, les Doriens ne consentent pas à se transformer en agriculteurs. Ils veulent occuper une situation privilégiée, cherchent à exercer le pouvoir politique et le métier des armes, abandonnant aux peuples conquis les occupations plus manuelles de l’agriculture et de l’artisanat.

Au cours des siècles, les divisions de classes allèrent en s’accentuant, surtout en Laconie, où la domination des Doriens s’était particulièrement fait sentir. C’était le domaine de Sparte, où tous les privilèges allaient aux guerriers, tandis que les agriculteurs, les « ilotes », étaient traités comme des esclaves.

Cette civilisation fut essentiellement urbaine. Chaque ville était une sorte d’État indépendant, avec ses lois et ses traditions propres. Ce principe de la ville-État, la polis grecque, demeura pendant toute la civilisation hellénique. Aussi, entre les villes, les guerres étaient-elles constantes; seuls les Jeux Olympiques mettaient un lien entre elles et leur faisaient reconnaître l’unité de la race.

FAQ

Quel peuple est à l’origine de la civilisation Mycéenne ?

Les Achéens ont semé la dévastation sur leur passage; maintenant ils assimilent lentement la civilisation supérieure des Pélasges, fondent villages et villes parmi lesquelles la plus importante est Mycènes. De là vient le nom de « civilisation mycénienne » donné à leur colonisation.

Quel peuple a supplanter les Achéens pour devenir plus tard les Hellènes?

Au XI siècle av. J.-C., un autre peuple envahit la Grèce. D’origine semblable à celle des Achéens, ce sont les Doriens, de Macédoine, de Thrace, d’Épire.

Quelle cité est représentative des Doriens ?

Sparte

Quel évènement unifié les peuples de la Grèce antique ?

Chaque ville était une sorte d’État indépendant, avec ses lois et ses traditions propres. Ce principe de la ville-État, la polis grecque, demeura pendant toute la civilisation hellénique. Aussi, entre les villes, les guerres étaient-elles constantes; seuls les Jeux Olympiques mettaient un lien entre elles et leur faisaient reconnaître l’unité de la race.

Dossier Grèce antique

Naissance de la Grèce antique

La Grèce antique

La civilisation minoenne

Pourquoi Archimède est célèbre ?

La religion grecque antique

Alexandre le Grand

Les hoplites, soldats de l’Antiquité

Derniers articles

Summary
Review Date
Reviewed Item
Naissance de la Grèce antique
Author Rating
51star1star1star1star1star
Software Name
Article
Software Name
Blog
Software Category
Histoire