Empire arabe du VIIe au XIe siècle

Empire arabe

L’Empire arabe commence son expansion à la mort de Mahomet. Il se concentre d’abord sur l’Orient avec la prise de l’Egypte, la chute de l’Empire Perse, la Palestine. Puis dans un second temps, l’Occident. D’abord l’Algérie, le Maroc puis un plan en étau : attaquer l’Espagne et Constantinople.

Le premier réussi et les arabes sont stoppés à Poitier par Charles Martel (732). Le second échoue au pied des murailles de Constantinople. Début du XIe siècle, les Ottomans marcheront sur les traces de l’Empire arabe.

Sommaire

Selon le Coran, tout bon musulman (adepte de la religion de Mahomet) a le devoir d’observer les pratiques du culte, et surtout de lutter pour propager dans le monde la religion d’Allah.

Aussi vit-on les Arabes se lancer à la conquête du monde aussitôt après la mort de Mahomet (632) : en moins de deux siècles, ils réussirent à fonder un empire presque aussi vaste que celui de Rome.

En effet, voilà d’ailleurs ce que l’on peut lire dans le Coran, le livre sacré des Arabes, où sont conservés les préceptes de Mahomet, prophète d’Allah.

« Combattez dans le Chemin d’Allah ceux qui vous combattent, mais ne soyez pas transgresseurs ; Allah n’aime pas les transgresseurs. »

Carte Empire arabe
Empire Arabe – Carte

Commerçants et nomades

Les Arabes, peuple d’origine sémitique, vivaient dans la péninsule Arabique, vaste haut-plateau situé entre la mer Rouge et l’océan Indien. Les seuls territoires fertiles de la péninsule se trouvent le long des côtes, l’intérieur n’est qu’une immense étendue désertique.

Le sol est très pauvre : peu d’Arabes s’adonnaient donc à l’agriculture; la majorité étaient des commerçants et des éleveurs nomades.

Pendant très longtemps, ils vécurent en tribus souvent en lutte les unes contre les autres. Ce ne fut qu’au début du VIIe siècle qu’ils constituèrent un état unitaire, sous l’influence de Mahomet. Celui-ci en effet donna aux Arabes une nouvelle religion et une organisation militaire qui leur permit d’imposer peu à peu l’Islam aux autres peuples.

L’Empire arabe à la conquête de l’Orient

« L’épée est la clé du paradis! » avait affirmé le Prophète. Pour être sûrs d’obtenir d’Allah la récompense éternelle, il fallait combattre. La guerre s’imposait donc : c’était une chose sainte.

Le calife (de l’arabe Khalifa successeur) Abou Bekr, beau-père de Mahomet, entreprit des conquêtes, mais les premiers grands succès datent de 634, année de l’avènement du calife Omar. Ce dernier se fixa un programme colossal : abattre l’Empire perse, puis celui de Byzance. Dans les premiers mois de l’année, deux puissantes armées arabes aux ordres des généraux Yazid et Khalid firent irruption en Mésopotamie.

En vain les Perses tentèrent-ils de repousser leur marche : à la grande « bataille des chaînes », les envahisseurs remportèrent une victoire éclatante (les soldats perses furent liés les uns aux autres avec des
chaînes, d’où le nom de la bataille). En peu de temps, toute la Perse leur fut soumise.

Déjà l’Empire romain d’Orient avait été leur point de mire. La rencontre décisive des Arabes et des Byzantins eut lieu en Palestine, près du Jourdain. Les Musulmans parvinrent à conquérir la Palestine et la Syrie. Encouragés par ces succès, ils décidèrent de pousser plus loin, franchirent l’isthme de Suez, envahirent l’Égypte (639) et continuèrent jusqu’en Cyrénaïque (642) et en Tripolitaine (647). Une grande partie de l’Orient se trouva désormais en leur possession. Leurs armées menacèrent alors les territoires d’Occident.

Une administration judicieuse

Omar fut un des plus grands califes qu’aient jamais eu les Arabes. Il ne fut pas uniquement préoccupé de conquêtes, mais se soucia aussi d’organiser les vastes territoires qui, peu à peu, enrichissaient son peuple.

Il veilla en premier lieu à l’armée et, pour se gagner la fidélité des soldats, il leur donna une compensation en argent. Comme il n’aurait pu à lui seul administrer tous les pays conquis, il eut soin de les diviser en provinces dont il confia le gouvernement à des officiers très sûrs. Il installa dans chaque province un cadi (de l’arabe qâdi, magistrat) qui eut pour charge de faire respecter les lois arabes.

Omar mourut assassiné par un esclave en l’an 644.

L’Empire arabe à la conquête de l’Occident

De nombreux peuples d’Afrique du Nord, passés sous la domination arabe, n’hésitèrent pas à embrasser la religion musulmane et à prendre du service dans l’armée des Croyants. Ainsi grossies, les troupes en profitèrent pour se lancer à l’assaut de nouvelles proies. En 669, une armée embarquée sur des navires syriens tente en vain l’attaque de Constantinople.

En 673, l’entreprise échoue de nouveau : les Arabes ne peuvent franchir les énormes fortifications de la métropole byzantine. Du haut des forteresses, les assiégés lancent des flèches enflammées (les fameux « feux grégeois »), et incendient presque toutes les embarcations ennemies.

Voyant que la capitale de l’Empire ne pourra être prise, les Arabes visent alors l’Occident. De Tripolitaine, où depuis une vingtaine d’années, ils se sont installés, ils avancent le long des côtes septentrionales d’Afrique. En quelques années, après des luttes acharnées contre Byzantins et Berbères (indigènes d’Afrique du Nord), ils sont maîtres de la Tunisie, de l’Algérie, et de la Mauritanie (Maroc actuel).

Désormais, la menace arabe pèse sur l’Europe chrétienne. Quelle puissance serait capable de sauver la civilisation occidentale de leur invasion ?

L’invasion de l’Europe

Printemps 711. Une armée arabe, conduite par le général Tarik, Berbère converti à l’Islam, débarque en Espagne. Passé le détroit (qui fut appelé « Djebel el Tarik », mont de Tarik, peu à peu changé en Gibraltar), l’envahisseur se mesure aux Wisigoths, établis dans la Péninsule ibérique. Toute l’Espagne est occupée et ce n’est qu’en 1492 que les derniers descendants des envahisseurs en seront chassés.

Désormais, les Arabes se voient à la tête de l’Europe presque tout entière. Ils mettent alors en œuvre un plan de conquête très audacieux pour étreindre l’Europe dans un étau; ils livrent combat sur deux fronts, pénètrent en Gaule et attaquent Constantinople par surprise. Ce plan formidable échoue cependant à nouveau : Constantinople repousse l’assaut, tandis qu’en France, Charles Martel bat les Arabes à Poitiers (732).

La grande marée, sur le point de submerger l’Europe, se trouve donc endiguée aussi bien en Occident qu’en Orient.

La décadence de l’Empire arabe

Les Arabes dominent un territoire immense, s’étendant de l’Indus à l’océan Atlantique. Mais un empire aussi vaste ne peut garder bien longtemps son unité. Il se subdivise peu à peu en plusieurs États qui parviennent à se détacher de l’autorité du califat et à se rendre indépendants.

Ainsi en vit-on se former depuis la moitié du VIIIe siècle jusqu’à la fin du IXe en Espagne, en Égypte, au Maroc, en Iran. Puis les Arabes installés en Tunisie occupèrent la Sicile et le littoral méridional de l’Italie.

Mais leur grande force politique et militaire déclina peu à peu et s’écroula au début du XIe siècle, écrasée par les Turcs.

Ainsi se mourait l’empire qui avait su vaincre la puissance perse, ébranler celle de Byzance, et dominer un moment aussi bien l’Occident que l’Orient.

FAQ

Quels califes entreprennent de conquérir l’Orient ?

Les califes Abou Bekr puis Omar

Quel empire disparaît au profil de l’Empire arabe ?

L’Empire Perse

Quels sont les célèbres généraux qui conquirent l’Orient ?

Les généraux Yazid et Khalid

Qui repousse les arabes à Poitiers en 732 ?

Charles Martel

Pourquoi l’Empire arabe s’effondre ?

Au même titre que l’Empire romain, les vastes territoires sont difficilement défendables et administrables. Peu à peu, ils se détournent du califat pour obtenir leur indépendance

Dossier Arabes

Pourquoi la bataille de Lépante est-elle importante ?

Lire l'article

La conquête de l’Espagne et Al-Andalus

Lire l'article

Empire arabe du VIIe au XIe siècle

Lire l'article

Invasion Ottomane en Europe

Lire l'article

Histoire brève des arabes dans le bassin méditerranéen

Lire l'article

Pirates et corsaires de la Méditerranée

Lire l'article

Derniers articles

Summary
Review Date
Reviewed Item
Empire arabe du VIIe au XIe siècle
Author Rating
51star1star1star1star1star
Software Name
Article
Software Name
Blog
Software Category
Histoire